Un adolescent est décédé après avoir consommé ces boissons. Si vos enfants en boivent aussi, prévenez-les immédiatement

Nous savons tous que les adolescents, ou presque, raffolent des fast-foods et des différentes boissons sucrées et énergisantes dont regorge le marché. Or, ces aliments et ces boissons contiennent de grandes quantités d’édulcorants, d’additifs, d’arômes artificiels, de conservateurs et de bien d’autres ingrédients toxiques pour le corps, et peuvent causer différents problèmes de santé qui risquent d’être fatals. Voici l’histoire d’un adolescent qui a perdu la vie suite à la consommation de ces substances légales.

Un cocktail mortel

Davis Cripe était un jeune adolescent de 16 ans, très dynamique qui menait une vie sereine entre ses études en 2ème année au lycée Spring Hill en Caroline du Sud, son travail au Plex Indoor Sports et son activité au sein du Fusion Youth Group de la Chaptain United Methodist Church. Il était également très attaché à sa famille et ses amis, et était connu auprès de ses derniers par son grand sens de l’humour.

Comme tous les jeunes de son âge, Davis adorait les différentes boissons sucrées, sodas et boissons énergisantes, mais ne savait que celles-ci allaient causer son décès. En effet, le 26 avril aux environs de 12h30, le jeune garçon a pris un latte, et peu après, il a bu un Mountain Dew Diet. Il laisse passer encore un petit bout de temps, avant de consommer une boisson énergisante.

À 14h28, il fait un malaise en classe et perd conscience. Son école appelle les secours qui le transporte à l’hôpital Palmetto Health Baptist Parkridge où sa famille reçoit la tragique nouvelle de son décès vers 15h40.

Après plusieurs examens, les médecins ont affirmé que le jeune garçon était en parfaite santé avant sa mort et qu’il n’y avait aucune trace de médicaments, de drogues ou d’alcool dans son sang. D’ailleurs, il était connu pour n’avoir jamais touché à ce genre de substances et conseillait à ses amis de ne jamais succomber à leur tentation maléfique.

Quelle était donc la cause du décès de l’adolescent ?

En réalité, la vraie cause de la mort du jeune Davis était la caféine. Cette substance stimulante qui a la réputation d’être inoffensive, ne l’est pourtant pas quand elle est consommée en excès. Selon le coroner Garry Watts, le décès est survenu suite à une arythmie cardiaque provoquée par la consommation d’une grande quantité de caféine en un court laps de temps. En effet, en moins de deux heures, la quantité totale de caféine ingérée par l’adolescent avoisinait les 470 mg, alors que la dose maximale fixée par les autorités sanitaires est de 400 mg pour les adultes et de 100 mg seulement pour les adolescents entre 12 et 18 ans. Ceci a donc provoqué des troubles du rythme cardiaque et a empêché le cœur de pomper le sang correctement à travers le corps, ce qui s’est traduit par un manque d’oxygénation dans le cerveau et dans les autres organes vitaux.

Une sensibilisation aux dangers de ces boissons

Suite à ce drame, Sean Cripe, le père de Davis a tenu à partager l’histoire tragique de son enfant afin de sensibiliser les parents sur les dangers de ces boissons. Car même si elles sont légales et très accessibles, elles ne sont pas inoffensives. Consommées en excès, elles peuvent causer un surdosage en caféine, et ainsi provoquer des vomissements, des convulsions, des pics de tension, et comme dans le cas de Davis, le décès.